Jawahirou raça-il : waçaya lettre n°22

Jawahirou raça-il : waçaya lettre n°22

Lettre dite conseils aux disciples, extraits du livre Jawahirou raçâ-il (Lettres d’Or)

 

 

 

Au Nom d’Allah le Très Miséricordieux dont la Miséricorde s’étend à tous en ce monde et à ceux qu’Il choisit dans l’au-delà.
Que le salut d’Allah soit sur nôtre Maître Muhammad (SAS), Lui qui a ouvert ce qui était clos et qui a clos ce qui a précédé.

Qu’Omar Lô apporte cette lettre à mon serviteur Cheikh Ahmad Thiam pour qu’il le transmette à tous les disciples oralement ou par écrit à tous les disciples et que Dieu le rétribue pour cela.

Celui qui a écrit cette lettre a eu l’élévation de par son Maître (Allah SWT).

Après cette entame, que Dieu prie sur nôtre Maître Muhammad (PSL) ainsi que sur sa famille selon sa valeur et l’estimation de son ultime dignité.

Louange à Allah qui a fait jaillir la lumière de la guidance dans le cœur des choisis, qu’Il a purifié par la contemplation, le suivi des prescriptions, l’amour, le travail et l’observance à tout moment des interdits et des prescriptions. De plus, il a éclairé les âmes par le suivi de l’élu des créatures, le miroir de Son Etre, la manifestation de Ses Attributs. Il les a attiré en LUI, en les dépouillant de leur existence, leur ego (moi).

Paix et salut sur le grand Wassila (guide vers Dieu), la source des connaissances parfaites (PSL). Que Dieu agrée notre Guide, Shaykh Ahmad Tijâni et son secret véritable (Shaykhul Islam).

Cette lettre s’adresse à tous les bien-aimés et frères où qu’ils se trouvent dans les contrées.
Après ceci, que la Miséricorde et le Bénédiction Divines soient sur vous.
Je demande à Dieu pour moi et pour vous, la félicité ici bas et dans l’au delà, ainsi que tous les bienfaits s’y trouvant. Par la suite, je vous exhorte ainsi qu’à moi même, vous mes bien-aimés, à vous purifier avec l’eau, de respecter vos prières ainsi que vos litanies.
Dieu le Très Haut dit : « Soyez assidus aux prières surtout la médiane » (al Baqara, 238).
L’assiduité aux prières dans le but de respecter les prescriptions d’Allah le Très Haut est une obligation et ceci ne peut avoir lieu qu’en s’étant purifié avec de l’eau sauf dérogation. Il est obligatoire de les respecter et de s’attacher à ses chartes et aux bons comportements qui siéent. Dieu dit : « Ceux qui sont assidus parmi eux aux prières » (Ma’arij, 34).
La prière est la première chose examinée parmi les œuvres et c’est la plus belle des manières de se rapprocher d’Allah.
Le Prophète a dit (PSL) « Celui qui aura fait ses ablutions pour faire une prière obligatoire avec les gens à l’heure prescrite ou en assemblée dans les mosquées verra ses fautes pardonnées par Allah ».
Celui qui s’efforce d’être dans l’état de purification qu’on vient d’invoquer atteindra la vraie purification éternelle qui ne se perd jamais.
Parmi les purifications les plus recherchées, la purification contre les mauvais caractères dénoncés par la Charia et la Haqqiqa comme l’envie, l’orgueil, l’ostentation et tout autre mauvais caractère non agréé.
Le savant connu Al Ahdary a dit dans son livre que celui qui prie sans avoir fait, intentionnellement, ses ablutions est un mécréant. Que Dieu nous en préserve.
La purification est une charte parmi les autres de l’Islam et une obligation d’Allah envers nous aussi bien par son livre que par la tradition Prophétique, sur lui la paix et le salut.
L’ensemble des hommes de la guidance (les savants musulmans) sont également d’accord avec cela et celui qui a prié sans avoir fait intentionnellement ses ablutions a rendu licite quelque chose d’illicite, et il est connu (largement répandu) que celui qui rend licite quelque chose d’illicite est un mécréant selon l’ensemble des savants musulmans. Que Dieu nous en préserve.
Evertuez vous à faire les prières en assemblée ainsi que dans les heures prescrites. Un hadith a rapporté du Prophète (PSL) qui dit : que le début de l’heure de prière correspond à l’Agrément d’Allah, le milieu de l’heure correspond à sa Miséricorde et la fin à son Pardon.
La prière en assemblée est une recommandation et son assiduité en assemblée est une charte de notre voie Tijânie, si l’imam est conforme aux obligations et aux recommandations de la prière. Sinon, cette obligation envers le disciple n’en est plus une.
Aidez-vous dans vos actes d’adoration par le fait de manger quelque chose de licite.
Certains hommes de Dieu ont dit « mange ce qui te plait et tu seras traité de la sorte. Sois en compagnie également de qui tu veux et il te sera demandé des comptes également de la sorte, (pareillement à ce compagnon) ».
Il est rapporté d’un hadith : « Certes Dieu a des anges à Baytil maqdiss (Massjidil Aqsâ) qui disent chaque nuit :  » Celui qui a mangé des choses illicites se verra refuser ses actes de bien  » ».
Il est également dit que « la véridicité est un acte surérogatoire et le fait de ne pas se mêler de ce qui ne vous regarde pas est une obligation ».
Le Prophète (PSL) a dit : « Un des actes préférés d’Allah est la prière aux heures prescrites ». Ainsi que son accomplissement au début de l’heure.
Voici une recommandation qui nous vient de Umar al Fârûq, que Dieu l’agrée : « Ce qui m’intéresse le plus chez vous c’est la prière. Celui qui est assidu aux prières et les respecte telle que prescrites respecte également les autres prescriptions, qu’on le voie ou non. Le contraire est également vrai. »
Shaykh Al Akbar, Ibn Arâbi al Khâtimi (RAA) a dit : « Il n’y a pas d’acte d’adoration autre que la prière qui puisse faire atteindre les stations les plus élevées, que l’on soit Ange, Messager, Prophète, Homme de Dieu ou Croyant ». Dieu le Très Haut a dit « Prosterne toi et rapproche toi » (al Alaq, 19).
Évertuez-vous à être assidu à vos litanies connues et fixées avec le bon comportement qui sied.
C’est une charte pour celui qui a pris le wird Tijân de ne pas négliger ses litanies, de les faire aux heures prescrites sauf contrainte acceptée. Shaykh Ahmad Tijâni a dit que celui qui a pris le Wird Tijâne puis l’a délaissé ou l’a négligé, soit sûr qu’il aura un châtiment.
Les faire aux heures prescrites est une obligation pareille à un engagement pris avec Dieu. Allâh le très haut a dit « Qu’ils remplissent leurs vœux » (al Hajj, 29).
Les bienfaits de cette voie, ses lumières, ses secrets et ses connaissances sont contenues dans le respect des litanies matin et soir, la wazifa avec les frères dans la zawiya et l’invocation du vendredi.
Shaykh Ahmad Tijâni a également dit que tous les bienfaits que vous avez entendus de ces litanies existent. (Par conséquent), ne négligez pas vos litanies, même pas une fois à aucun moment.
La charte de la voie est d’être assidu aux prières en assemblée, le respect des obligations de la charia ainsi que la wazifa avec les frères dans la zawiya. Le faire en assemblée est une charte de la wazifa. Le faire seul n’est pas suffisant.
Les grands dignitaires de cette voie sont très à cheval sur le fait de faire la wazifa en assemblée à cause de la connaissance qu’ils ont des bienfaits ici bas et dans l’au-delà contenus en elle. Shaykh Ahmad Tijâni a dit « si vous saviez tous les bienfaits contenus dans la wazifa, vous vous y rendriez, dussiez-vous ramper ».
La wazifa efface pour celui qui le fait l’ensemble des péchés faits dans la journée, offre une intercession privilégiée de la part du Prophète (PSL) pour tous les péchés commis dont il s’est repenti, péchés dont les châtiments attendus sont grands, de manière cachée ou apparente.
Shaykh Ahmad Tijâni l’a confirmé de manière plus claire « cette promesse d’obtenir les grâces contenues dans la wazifa provient de l’enceinte Prophétique ».
Que le disciple Tijân évite de beaucoup négliger la wazifa car y sont contenus des dons et des saveurs offertes à celui qui le fait, et même rien que le fait d’aller s’asseoir avec les grands dignitaires de cette voie doit suffire car est sauvé de l’avilissement ceux qui s’assoient avec ces hommes. C’est par son assistance à la wazifa que le Tijâne récoltera tous les fruits.
Le Prophète (PSL) aime d’un amour privilégié ceux qui font la wazifa, amour qui n’est pas celui dont le Prophète gratifie l’ensemble de sa communauté. Cet amour est obtenu grâce à l’assiduité dans les chartes de cette voie avec les frères bien-aimés.
En revanche, la wazifa ne dispense pas des litanies (lâzim) et le contraire non plus. Comme bienfait dans cette voie, il y a la félicité éternelle garantie par l’enceinte Prophétique.
Shaykh Ahmad Tijâni, que Dieu l’agrée et nous agrée par sa Station, a dit que le Prophète (PSL) lui a dit en état de veille et non en sommeil (rêve) : « Toi et ceux qui t’ont vu font partie de ceux qui peuvent avoir confiance en la grande félicité s’ils meurent dans la foi ».
Il a également demandé au Prophète (PSL) que tous ceux qui ont pris son wird soient absous de leurs péchés, des premiers aux derniers et que leurs mauvais actes soient récompensés par Dieu et non par leurs propres actes de bien et que Dieu ne leur demande pas de compte, que ses disciples fassent partie de ceux qui sont sûrs d’échapper au châtiment d’Allah de leur mort jusqu’à leur entrée au Paradis, qu’ils entrent au paradis sans rendre compte de rien, sans châtiment et qu’ils fassent partie du premier groupe qui va entrer au paradis, qu’ils soient en sa compagnie dans le jardin de l’illiyîna dans le voisinage du Prophète (PSL). Il répondit (PSL) : « Je te garantis tout ceci d’un accord sans faille jusqu’à ce qu’ils soient dans mon voisinage dans le Paradis de l’illiyîn »
Shaykh a également demandé qu’ils meurent tous dans la foi et qu’on ne leur demande aucun compte, petit ou grand le jour du jugement dernier.
Que Dieu Le protège (RAA) ainsi qu’eux par l’ombre de Son Trône le jour du jugement dernier et qu’ils soient les premiers à traverser le pont (Sirât) aussi rapidement qu’un clin d’œil :« Que Dieu nous abreuve, moi et mes disciples par le fleuve du Prophète (PSL) ».
Le Prophète (PSL) répondit, de sa noble parole, « Je te garantis tout ce que tu as demandé, de manière sûre, jusqu’à ce qu’ils soient avec Toi et Moi dans le Paradis de l’illiyîn ».

Faites attention à faire du tort à vos parents

Faites attention à faire du tort à vos parents ainsi que d’avoir un mauvais comportement envers eux. (De manière générale), évitez tout ce qui peut engendrer une colère dans leur cœur. Le Prophète (PSL) a dit : «On commence à sentir l’odeur du paradis à une distance équivalant à cinq cent ans de marche mais ne le sentira aucunement celui qui se comporte mal avec ses parents, ni celui qui rompt les liens de parenté»
De même Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) a dit que : « celui qui n’est pas bienfaisant avec ses parents ne sera jamais un disciple de cette Voie »
Évertuez vous à toujours œuvrer dans ce qu’agréent vos parents à l’exception de l’associationnisme (s’ils vous le conseillent). Dieu le Très haut a dit : «Si tous deux te forcent à m’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas». (Luqman,15)
Il incombe à l’aspirant Tijâne d’être bienfaisant envers ses parents dans la mesure de ses capacités car les suivre est un moyen d’atteindre son aspiration dans cette Voie.
Le Prophète (PSL) a dit « que le paradis est sous les pieds des mères (parents) et évitez d’être maudit par elles ».
Il est venu d’une tradition Prophétique où il est dit que : « Dieu maudit quiconque que ses parents ont maudit ».
Rajoutez à tout ceci l’obligation pour le disciple de se diriger vers le maître complet de son époque en vue d’obtenir les grâces, d’avoir un bon comportement entre ses mains et de respecter les engagements envers le Prophète (PSL), Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) et Ibrahim, d’être en conformité. (Cette recherche d’un maître est une obligation même si on est en désaccord avec ses parents là dessus).
Il est rapporté qu’Imam Junaydi (RAA) a reçu deux commandements en même temps, de son maître, Shaykh Siri Saqati et de son père. Il a privilégié dans un premier temps celui du maître. Il a rajouté : « J’ai obtenu (à coup sûr) les grâces en procédant de la sorte » car en vérité le Shaykh est le père de l’âme secrète, celui qui le guide vers Allah et qui l’élève jusqu’à ce qu’il atteigne son origine (en l’occurrence Allah). C’est lui qui te dira « Tu Es et voici Ton Seigneur ». C’est en cela que le préséance du Shaykh est plus grande (que celui du père).

– Évitez d’être orgueilleux et de toucher aux richesses des gens sans leur assentiment

Évitez d’être orgueilleux et de toucher aux richesses des gens sans leur assentiment ou sans accord de la charia, par la force, la tromperie, le vol ou la violence. Évitez tout ce qui est interdit, que ce soit grand ou minime, apparent ou caché.
A notre époque, l’acte interdit le plus communément répandu est l’usure. Le Prophète (PSL) a dit : « Dieu a maudit celui qui a pratiqué l’usure ou celui qui en a profité, celui qui a rédigé le contrat, celui qui a témoigné. De l’or doit être rendu en or de même que l’argent, le mil, la datte, le sel, tout ceci de manière analogue, équivalente, main à main (en même temps) ».
Un remboursement supérieur équivaut à de l’usure et les protagonistes sont tous deux coupables (cela ne se limite pas au bénéficiaire). En revanche, quand ce sont deux choses différentes (troc), vous être libre de commercer comme bon vous semble.

– Évertuez vous à préserver les liens de parenté et éviter de causer du tort à vos frères

Évertuez vous à préserver les liens de parenté et éviter de causer du tort à vos frères et de minimiser les droits qu’ils ont sur vous (secours, assistance), ne provoquez pas chez eux un changement d’humeur car tout ceci est un poison mortel et un grand châtiment pour vous. Que Dieu nous en préserve.
Le Prophète (PSL) a dit : « Le musulman est celui dont est préservé les autres musulmans de ses dires et ses agissements. Il doit également éviter de verser leur sang, de médire sur eux et de convoiter malhonnêtement leurs richesses. Craignez de faire du tort car ce sont des parts d’ombre en vous le jour de la résurrection ».
Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) a dit dans ses recommandations d’éviter de déconsidérer les droits de ses frères, de parler en bien d’eux, de leur éviter des dangers qu’ils pourraient encourir (de toute nature), de leur porter secours en cas de difficulté.
En revanche, le non respect ou la non considération de leurs droits conduit également à déconsidérer ceux d’Allah (SWT). Allah (SWT) portera toujours secours au serviteur tant que ce dernier en fera de même avec son frère.
Fait partie de ce qu’a dit le Prophète (PSL) à Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) : « Dis à tes compagnons qu’ils ne se causent pas de tort ou de malheur car c’est comme s’ils le faisaient à moi ». Il est rapporté de Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) que le fait donc de causer du tort à quelqu’un dans cette voie, équivaut à le faire au Prophète (PSL).
Le Très Haut (SWT) a dit : « Ceux qui offensent Allah et son Messager (PSL), Allah les maudit ici bas et dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant ». (Al Ahzab,57)
Évertuez-vous à préserver les liens de parenté et à prendre de leurs nouvelles, évitez de leur causer du tort et de faire naître dans leur cour un sentiment de haine (envers vous), préservez leur droit, ne les indisposez pas dans leurs pensées, honorez quiconque faisant partie de la voie Tijâne et encore plus ses grands dignitaires qui font partie du cercle des privilégiés.

– Fuyez ce bas monde et les gens d’ici bas comme si vous fuyez un lion ou même pire

Fuyez ce bas monde et les gens d’ici bas comme si vous fuyez un lion ou même pire et dirigez vous vers Dieu car ce bas monde comme le dit la tradition Prophétique : « est la maison de celui qui n’a pas de toit, la richesse de celui qui n’a rien, seul le non saint d’esprit essaie d’engranger tout ce que contient ce bas monde ».
C’est la raison pour laquelle qu’on dit au gnostique : « éduque ton âme par les larmes de regret (et d’humiliation). Quand il t’arrive de voir autre chose que cette beauté Divine, alors baisse ton regard et ramène le à la Complétude, à la Grandeur et à l’Élévation d’Allâh ».
Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) a dit : « Le connaissant n’a pas de bas monde, son bas monde à lui est l’au-delà, et son au-delà appartient (revient) à Allah ».
Il est rapporté des traditions où le Prophète (PSL) critique ce bas monde et conseille de le fuir.
Le Prophète (PSL) dit : « Ce bas monde et tout ce qui s’y trouve a été maudit à l’exception de l’invocation d’Allah ou de ce qui lui ressemble, des savants ou ceux qui recherchent la connaissance ». (Par conséquent), évertue toi, disciple Tijâne à renoncer à ce bas monde.
Le vrai renoncement consiste à fuir tout ce qui est autre qu’Allâh. Dieu a révélé au Prophète Îssa (Paix sur Lui) que : « Si je recherche et que je ne trouve pas dans le cour de mon serviteur ni l’amour de ce bas monde ni l’amour de l’au delà , alors je remplis ce cour de mon amour »
La compréhension de ceci t’éclaire sur le fait que l’aspiration des hommes de Dieu n’a rien à voir avec les grâces de ce bas monde ou de l’au-delà, (par conséquent), évite les gens d’ici bas car ce sont des coursiers en perpétuelle compétition pour engranger des biens, noyés dans l’amour de ce bas monde, ayant besoin à tout moment de celui-ci, paresseux pour tout ce qui est lié à Dieu et à son Invocation. Ce monde les a englouti jusqu’à ce qu’ils n’aient plus besoin d’autre chose.
Fait partie des obligations de l’aspirant (Tijâne) de fuir les gens de ce bas monde car leur compagnie est un poison mortel.
Le Très haut a dit : « n’obéis pas à celui dont nous avons rendu le cour inattentif à notre invocation (rappel) » (Kahf,28).

– Faites attention aux choses concernant le divorce

Puis faites attention aux choses concernant le divorce car la plupart des gens ne maîtrise pas les règles de la Charia régissant ce domaine. De ce fait, beaucoup de personnes les transgressent par ignorance ou transgressent ces mêmes règles au moment où ils reprennent leurs épouses.
Rester dans des liens conjugaux alors que le mariage est rompu de manière définitive est interdit chez les jurisconsultes alors que pour notre Maître Shaykh Ahmad Tijâni, c’est un signe de mécréance. Les jurisconsultes l’ont interdit car vivre dans ce péché amène la personne à commettre encore un péché plus grand (kabâ’ir).
Une tradition Prophétique rapporte que « Le divorce est la chose licite la moins aimée auprès de Dieu ».
Le Prophète (PSL) a interdit de jurer au moment du divorce : « Ne jurez pas quand vous divorcez ou quand vous affranchissez un esclave car ce sont des agissements de pervers, mécréants »

– Concurrencez vous dans l’amour du Prophète (PSL)

Concurrencez vous dans l’amour du Prophète (PSL), de Nôtre maître Shaykh Ahmad Tijâni (RAA), de ces manifestations (Muqqadam par exemple) et à l’ensemble des hommes de Dieu.
La hiérarchisation des Hommes de Dieu dans les stations résulte de l’intensité de leur amour. L’amour en Dieu (SWT) et en son Messager (PSL) est l’âme, le secret de la religion.
Certains d’entre les hommes de Dieu ont dit que le meilleur moyen de se rapprocher d’Allah (SWT) est d’aimer les alliés d’Allah et aimer ce qu’ils aiment.
Le signe d’amour en Allah est l’amour en ses rapprochés. Le Prophète (PSL) a dit :
« Vous ne serez jamais croyant tant que vous ne m’aimerez pas plus que vos parents, vos enfants et l’ensemble des hommes ».
C’est en l’amour du Prophète (PSL) que l’homme s’élèvera vers l’amour de Dieu et à sa rencontre : « Quiconque qui voudra rencontrer Allah, Allah voudra le rencontrer et le contraire est également vrai ».
C’est dans la force de l’amour que le disciple parviendra à éviter, dans sa marche, la déconnexion avec Allah, les vicissitudes et les péripéties.
Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) a dit à l’ensemble de ses bien-aimés : « Recevez la bonne annonce que quiconque qui m’aimera et persistera dans cet amour jusqu’à sa mort sera ressuscité parmi ceux qui auront la confiance dans le jugement que leur réserve leur Seigneur (SWT), qu’importe l’état dans lequel il se trouvait (à leur mort), tout ceci néanmoins à la condition qu’il (respecte les prescriptions) et ne soit pas uniquement trop confiant en la miséricorde ou clémence d’Allah (SWT) (pour se laisser aller à la paresse) ».

– Évertuez vous à honorer les Hommes de Dieu

Évertuez vous à honorer les Hommes de Dieu, qu’ils soient morts ou vivants car ce sont les serviteurs anoblis et honorés. Évitez de minimiser (déshonorer) leur valeur, ceci étant une cause d’exclusion de notre Voie, Que Dieu (SWT) le Très élevé nous en préserve.
Évertuez vous à marcher vers eux, à vous asseoir avec eux, à être constamment en leur contact et à leur faire la visite pieuse, tout ceci uniquement pour Dieu, par Dieu et en Dieu (SWT). Ce sont eux qui servent d’intermédiaire entre Allah et ses créatures.
En vérité, leur faire la visite pieuse signifie tout simplement être en contact (jonction) avec le Prophète (PSL), car toute grâce ou bénédiction, petite ou grande, nous arrive du Prophète (par la canal des Waliy), se manifeste également par Lui et l’ensemble des hommes de Dieu et des connaissants en Dieu symbolisent l’Essence et la Manifestation du Prophète (PSL).
Le Prophète (PSL) a dit : « aucun homme ne fera la visite pieuse à un autre pour Dieu, par amour et affection (pour son frère) dans cette rencontre, sans que les anges, derrière lui, ne lui disent  » Comme ta démarche et ton chemin sont apaisés et excellents, il t’est accordé le paradis «  »
Selon Abâdatu Ibn Sâmite , le Prophète (PSL) a dit : « Dieu a dit  » Mon amour est dévolu à ceux qui s’aiment en moi, qui se font la visite pieuse pour moi, qui se portent secours et assistance pour moi, qui font l’aumône pour moi, qui s’asseyent uniquement pour moi «  »
Il faut que l’aspirant soit constamment dirigé vers son maître, que son cour soit en osmose avec lui et qu’il soit sûr que l’effusion d’Allah ne lui arrive que par l’intermédiaire de son maître, car ceux-ci sont les guides et les bien guidés (par Allah).

Le Shaykh représente pour ses disciples ce que le Prophète représente pour l’ensemble de sa communauté

Il est dit que le Shaykh représente pour ses disciples ce que le Prophète représente pour l’ensemble de sa communauté. Avoir le cour en osmose avec le Shaykh est une grande jonction et un pilier sûr pour qui veut la droiture (dans la voie de Dieu).
Évertuez vous à multiplier les assemblées avec les hommes de Dieu. Il est rapporté de l’un d’eux qui a vu le Prophète (PSL) en rêve où il lui posait la question quant au meilleur acte d’adoration, ce dernier répondit : « s’asseoir auprès d’un Homme de Dieu, ne serait ce le temps de traire un mammifère ou une chamelle.
Qu’il soit mort ou vivant ? – Pareil »
Si à un moment donné, le disciple minimise la portée de la visite pieuse, c’est un signe qu’il n’est plus véridique mais également la preuve qu’il n’a plus d’augmentation venant de Dieu et qu’il est retourné dans sa condition d’homme de ce bas monde et à l’adoration de sa propre âme et de ses plaisirs.
C’est par la Ziarra que son amour augmente. En dehors de ce cas, le disciple n’augmentera en faveurs que proportionnellement à l’amour qu’il porte à son Shaykh et à la jonction qu’il a avec lui.

– Il incombe au disciple véridique qu’il se déplace dans les assemblées de son maître pour s’augmenter

Il incombe au disciple véridique qu’il se déplace dans les assemblées de son maître pour s’augmenter, recevoir les effusions, profiter des lumières, récolter les fruits, obtenir les effusions de connaissances, de manifestations, de secrets et des avantages.
C’est de cette manière qu’il obtiendra les récoltes du champs de son maître et devenir ainsi véridique dans la Voie. Sachez que le disciple ne s’élèvera jamais autant dans sa proximité avec Allah qu’autrement que par la visite pieuse.
Toute grâce y est contenue et toute perte est liée à sa minimisation car celle-ci est une preuve (signe) évidente de l’arrêt du disciple dans sa marche. Que Dieu nous en préserve.
Le téléphone (sa parole) du Seigneur (SWT) est toujours en communication avec le serviteur pour lui dire à tout moment : « Et dis à ton Seigneur de t’augmenter en connaissance » (Tâhâ,114).
La connaissance relative à l’Essence de Dieu est sans limite et sans mesure. Le Prophète (PSL) a dit : « Dieu a des hommes dont le seul fait de les regarder (avec amour et suivi dans le comportement) apporte une félicité qui ne sera plus suivie de déchéance ».
Dans le livre cité (Al ifâdatil Ahmadiyya li murîdi sa’âdatil abadiya : la félicité perpétuelle du disciple dans l’effusion Ahmadienne), il est rapporté que Shaykh Ahmad Tijâni (RAA) dit : « Comment un disciple peut rester plus de trois jours dans un même endroit que son maître sans aller lui faire la visite pieuse ? ». Il a prononcé ces paroles avec étonnement contre cet homme qui se prétend être un disciple en ayant cette grande impossibilité.

Je demande à Allah le Grand et l’Élevé, par l’intermédiaire de celui qui est la symbolique, le concentré de l’ensemble des choses (PSL), par l’intermédiaire de son secret, par l’enceinte de notre maître, notre influx, qu’il nous amène(RAA) devant Allah d’une manière pure et sainte, qu’Allah fasse de nous des manifestations de son agrément ainsi que l’agrément de son secret depuis la préexistence de la préexistence de la préexistence sans début jusqu’à l’éternité de l’éternité de l’éternité sans fin.
Qu’il nous gratifie ainsi que l’ensemble des frères par l’honneur de notre Maître Shaykh Ahmad at-Tijâni ainsi que par la bénédiction de son secret (El hajj Ibrahim Niass) des grâces pures, vivaces, sans fin, éternelles jusqu’à ce que nous soyons dans le paradis le plus élevé dans le voisinage du Maître des envoyés (PSL).

Wa salam

ElHadj Aliyine Cissé sous la Dictée de El Hadj Ibrahima Niasse, Radiya Lâhou anhumâ

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
اَلَّلهُمَّ صَلِّ عَلَى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ الْفَاتِحِ لِمَا أُغْلِقَ وَالْخَاتِمِ لِمَا سَبَقَ نَاصِرِ الْحَقِّ بِالْحَقِّ وَالْهَادِى إِلَى صِرَاطِكَ الْمُسْتَقِيمِ وَعَلَى آلِهِ حَقَّ قَدرِهِ وَمِقْدَارِهِ الْعَظِيمبِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ